Cacique de promotion à l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud, agrégé d’anglais, passionné de littérature et de musique, Alain Le Pichon fut en 1978 le premier Français à être recruté dans la City de Londres par une merchant bank anglaise, après avoir enseigné six ans au Collège d’Eton sous l’égide du Quai d’Orsay.

 

      Il raconte dans ce premier livre de mémoires la vie de banquier et de consultant financier qu’il mena à Londres, New York, et Hong Kong, au fil de dix-sept années pleines de rebondissements, de rencontres, et d’aventures imprévues. C’était l’époque où la déréglementation des marchés donna à la finance internationale le goût de la liberté et lui permit de s’émanciper dangereusement de la tutelle des États-nations.

 

     Après ce passionnant apprentissage de la manière dont tourne le monde, il restera à l’auteur une nouvelle mission à accomplir : comprendre comment et pourquoi la Grande-Bretagne avait trouvé bon de fonder une colonie dans l’îlot surpeuplé où il vivait désormais : Hong Kong. Après avoir été enseignant, puis banquier, il lui faudrait pour cela prendre le temps de devenir historien…